Célia Martin, la petite fiancée du Nürburgring

April 27, 2019

À 25 ans, la Française Célia Martin a quitté la France pour vivre son rêve : faire de la course automobile et rouler sur le vieux Nürburgring. Deux ans plus tard, elle est pilote d'essai Jaguar en Allemagne et court dans le I-Pace eTrophy, en ouverture des E-Prix de Formule E.

C'était un « petit secret » qu'elle « gardait bien caché » : « J'ai toujours eu envie de faire de la course automobile mais je n'en avais pas les moyens et ma famille n'était pas très impliquée dans ce milieu », raconte Célia Martin (27 ans). Cette année, la jeune Française dispute sa première saison en ProAm dans le nouveau Trophée Jaguar I-Pace, des SUV 100 % électriques qui courent en prologue des E-Prix de Formule E, comme samedi à Paris. Elle a même réalisé son second rêve : conduire sur la Nordschleife, le mythique grand circuit du Nürburgring en Allemagne (22 kilomètres), où elle participe au développement des futures Jaguar-Land Rover et « fait le taxi » sur un surpuissant modèle XE SV Project 8 ; c'est ainsi qu'on appelle les pilotes professionnels qui embarquent des passagers pour des baptêmes de piste sur l'enfer vert, tracé au milieu de la forêt allemande.

« C'est une longue histoire », tente-t-elle de résumer. Qui ne commence pourtant qu'en 2016... « Cette année-là, raconte Célia, j'ai eu l'opportunité de m'installer en Allemagne et de venir y rouler. Sans boulot... juste pour la course. Et je suis devenue la seule Française à rouler sur le Nürburgring. En un an, j'ai réussi à faire toutes les courses de qualification pour passer l'indispensable permis VLN(l'autorisation de courir sur la Nordschleife dans des courses de tourisme-GT très prisées en Allemagne, N.D.L.R.). Et à la suite de ma première épreuve, j'ai donc été sélectionnée pour faire le taxi en 2018. Mais entre-temps, le circuit avait modifié la règle ! Il fallait avoir 27 ans et je n'en avais que 26, cela m'interdisait de travailler avant un an. »

xxx

Célia s'acharne : « J'ai participé à des essais pour devenir pilote de développement de tout type de Jaguar/Land Rover sur la Nordschleife. Et vers septembre de l'année dernière Jaguar m'a dit qu'ils allaient créer le I-Pace eTrophy et qu'ils avaient pensé à moi comme pilote. L'idée était de raconter l'histoire d'un pilote en pleine phase d'apprentissage pour voir jusqu'où tout cela peut mener. » À Riyad, en Arabie saoudite. À Sanya, en Chine. Dans les rues de Paris où Célia pilote la Jaguar orange et noire n° 7 du team allemand Wiessmann, catégorie « débutante ».

« Je fais comme je peux, reconnaît-elle. On a peu de temps d'essais, pas de roulage entre chaque course et je dois apprendre vite, sans équipier dans l'équipe pour comparer mes relevés télémétriques. Il faut rapidement comprendre la voiture, vite apprendre le circuit et faire quelque chose de tout cela sans droit à l'erreur. »

« Il y a tout là-bas : les dénivelées, les différents asphaltes, les bosses et les conditions météo exigeantes. C'est bien pour apprendre. »

Mais la jeune Française est bien entourée : l'ex-pilote de F 1 Christian Danner, en tant que coach sportif ; Andrea Kaiser, la journaliste épouse du rallyman Sébastien Ogier, comme coach média. « Tout le monde fait de son mieux pour m'aider et me faire progresser. Je ne me vais pas me plaindre, peu de pilotes ont ma chance. J'essaie de la saisir à fond pour aller le plus loin possible. »

Alors, Célia s'entraîne aussi de son côté : « Plus on roule et plus on sait faire ; on acquiert de nouvelles sensations. » Elle emprunte même, de temps en temps, la Jaguar-taxi XE Project 8 pour tourner, devinez où ? Sur le Nürburgring, bien sûr ! « Il y a tout là-bas, explique-t-elle avec gourmandise : les dénivelées, les différents asphaltes, les bosses même s'ils commencent à les enlever un peu trop à mon goût, des conditions météo exigeantes... C'est bien pour apprendre. »D'ailleurs, en parallèle avec la Jaguar I-Pace eTrophy, Célia Martin n'a pas renoncé au reste : « le VLN et les 24 Heures du Nürburgring. »

Par Stéphane Barbe

https://www.lequipe.fr/Sport-auto/Actualites/Celia-martin-la-petite-fiancee-du-nurburgring/1013199